Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L'esclavage dans la mémoire nationale française : cadres et enjeux d'une politique mémorielle en mutation

Abstract : Après des décennies de gêne et de silence, dans les DOM, et de désintérêt en métropole, l’esclavage s’est inscrit en tête des politiques de mémoire menées par l’État, à l’occasion de la commémoration de 1998 et du vote de la loi Taubira en 2001. Cet article s’interroge sur les raisons de cette mutation, en s’intéressant aux changements de paradigmes mémoriels et identitaires qui sous-tendent les nouveaux usages politiques du passé. La reconnaissance des « victimes » et celle de la « diversité culturelle » sont au cœur de ces évolutions. Elles s’associent à un autre paramètre important, le développement d’une conscience identitaire militante de « descendant d’esclave » parmi les originaires des départements d’outre-mer. L’article propose une analyse de ce processus, tout en cherchant parallèlement à dégager les principes structurants des usages contemporains de ce passé par l’État
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01136008
Contributor : Marylène Bercegeay-Nissabouri <>
Submitted on : Thursday, March 26, 2015 - 1:29:26 PM
Last modification on : Thursday, October 24, 2019 - 1:22:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01136008, version 1

Citation

Renaud Hourcade. L'esclavage dans la mémoire nationale française : cadres et enjeux d'une politique mémorielle en mutation. Droits et cultures, 2013, vol. 2 (66), pp.71-86. ⟨hal-01136008⟩

Share

Metrics

Record views

143