Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Utilisation du dialysat au citrate en HDF postdilutionnelle : expérience rétrospective à 1 an sur la sécurité d’utilisation et l’arrêt de l’anticoagulation en séance

Résumé : Introduction L’utilisation du dialysat citraté en HDF post-dilution (HDF-POST) est actuellement controversée. Un effet anticoagulant a été évoqué sans avoir été confirmé. De plus, l’hypocalcémie induite par le citrate oblige à augmenter la concentration en calcium du dialysat sans que les effets au long cours sur le métabolisme osseux ne soient connus. Dans ce travail, nous rapportons notre expérience d’un an d’utilisation. Patients et méthodes Entre le 1er mai 2013 et le 31 avril 2014, tous les patients ayant été traités par bains citratés (Ca2 + 1,65 mEq, citrate 1 mm) en HDF-POST sur générateurs Gambro® (AK-200US et ARTIS) et pour lesquels une diminution de la nadroparine en séance a été réalisée ont été inclus dans cette étude rétrospective monocentrique. Les hémorragies et les coagulations ont été répertoriées ainsi que les données biologiques (calcémie, urée, hémoglobine et PTH) et les traitements administrés. Des tests non paramétriques et des analyses multivariées adaptées ont été utilisés afin d’analyser la survenue d’évènements indésirables et d’évaluer la possibilité d’arrêt de l’anticoagulation en séance. Résultats Seules 2056 séances d’HDF-POST pour 27 patients ont été analysées. Les calcémies, la PTH ainsi que l’utilisation de carbonates de calcium ou d’EPO sont restées stables dans le temps. Soixante-seize coagulations en cours de séance ont été répertoriées et aucune hémorragie. Seuls 5 patients ont pu être dialysés de manière prolongée sans nadroparine, tous étaient traités par AVK. Après analyse multivariée, la diminution et l’arrêt de la nadroparine ont été identifiés comme facteurs de risque de coagulation en séance (RR 6,9–CI 95 % : 1.1–44, p = 0,0396) alors que l’utilisation des AVK et les générateurs ARTIS ont été associés à un moindre risque de coagulation (p < 0,001 et 0,021 respectivement). Discussion L’utilisation d’un dialysat citraté en HDF-POST est sûr et n’induit pas de troubles du métabolisme osseux pour une concentration en calcium de 1,65 mEq. Cependant, le dialysat au citrate ne permet pas de réaliser de séances sans anticoagulant. Conclusion Les dialysats citratés peuvent être utilisés en HDF-POST mais ne permettent pas l’arrêt de l’anticoagulation en séance
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01228184
Contributor : Laurent Jonchère <>
Submitted on : Thursday, November 12, 2015 - 5:35:14 PM
Last modification on : Thursday, June 18, 2020 - 9:29:11 AM

Identifiers

Citation

T. Dolley-Hitze, E. Oger, M. L. Lombart, D Hamel. Utilisation du dialysat au citrate en HDF postdilutionnelle : expérience rétrospective à 1 an sur la sécurité d’utilisation et l’arrêt de l’anticoagulation en séance. 17e Réunion commune de la Société de néphrologie (SN) et de la Société francophone de dialyse (SFD), Sep 2015, Lyon, France. pp.325--326, ⟨10.1016/j.nephro.2015.07.162⟩. ⟨hal-01228184⟩

Share

Metrics

Record views

132