Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Mutation du gène DDR2 dans les carcinomes épidermoïdes bronchiques primitifs : analyse d’une cohorte rétrospective monocentrique

Résumé : Le cancer du poumon est la première cause de mortalité par cancer dans le monde. Peu d’avancées ont été faites pour le sous-type histologique des carcinomes épidermoïdes bronchiques au cours des dernières décennies. Les mutations du gène discoidin domain receptor 2 (DDR2) ont récemment été identifiées comme une cible moléculaire de premier choix dans cette histologie. L’objectif de l’étude est d’explorer les mutations du gène DDR2 et de déterminer les facteurs cliniques associés au sein d’une cohorte de carcinomes épidermoïdes bronchiques. Méthodes Les mutations du gène DDR2 ont été recherchées par séquençage nouvelle génération sur 271 carcinomes épidermoïdes bronchiques primitifs diagnostiqués au CHU de Rennes. Une recherche des mutations EGFR, KRAS, BRAF, HER et PI3KCA a été réalisée par pyroséquençage. Les patients suivis et traités au sein de l’institution de janvier 2011 à août 2014 ont été rétrospectivement sélectionnés pour le recueil des données cliniques et l’analyse statistique par régression logistique. Résultats Un total de 15 mutations du gène DDR2 ont été détectées parmi les 271 carcinomes épidermoïdes séquencés. Quatorze mutations sont non décrites à ce jour, dont une mutation d’épissage sur l’exon 7 du gène. Ces mutations sont mutuellement exclusives vis-à-vis des mutations des autres gènes « driver ». Cent trente-six patients étaient suivis au CHU de Rennes et ont été inclus dans l’analyse des facteurs cliniques associés aux mutations DDR2. Aucune caractéristique clinique ne diffère entre les patients porteurs d’une mutation tumorale du gène DDR2 (n = 15) et les patients non porteurs (n = 121). L’analyse multivariée montre que la localisation centrale de la tumeur est significativement associée à la présence d’une mutation DDR2 (p = 0,036 ; OR : 3,36 ; IC95 % : 1,08 à 10,44). Conclusion Les mutations du gène DDR2 ne sont pas rares au sein des carcinomes épidermoïdes bronchiques primitifs. Ces tumeurs ne présentent pas d’autres mutations « driver » et sont associées à une localisation centrale
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01259381
Contributor : Laurent Jonchère <>
Submitted on : Wednesday, January 20, 2016 - 1:09:47 PM
Last modification on : Wednesday, January 22, 2020 - 1:40:02 AM

Identifiers

Citation

C. Ricordel, A. Lespagnol, M. Kerjouan, A. Fievet, M. de Tayrac, et al.. Mutation du gène DDR2 dans les carcinomes épidermoïdes bronchiques primitifs : analyse d’une cohorte rétrospective monocentrique. Revue des Maladies Respiratoires, Elsevier Masson, 2016, 20e Congrès CPLF, 33, Supplement, pp.A47. ⟨10.1016/j.rmr.2015.10.678⟩. ⟨hal-01259381⟩

Share

Metrics

Record views

148