Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Pollution de l’air des enceintes ferroviaires souterraines et risques sanitaires chez les travailleurs

Résumé : Contexte La qualité de l’air ambiant dans les enceintes de transports ferroviaires souterrains (EFS) est caractérisée par des particules en suspension riches en métaux, majoritairement du fer, et en carbone, dont la concentration massique est très supérieure à celle mesurée dans l’air ambiant extérieur aux EFS. Cependant, les risques sanitaires chez les travailleurs des EFS liés aux polluants chimiques de l’air présents dans ces enceintes ferroviaires ont été peu étudiés. Dans ce contexte, l’Anses a été saisie afin de dresser un état des connaissances et réaliser une évaluation des risques sanitaires (ERS) chez les travailleurs des EFS. Méthodes Un groupe de travail pluridisciplinaire a analysé les études publiées jusqu’en décembre 2014 et des données communiquées par les exploitants de transport. L’ERS a porté sur les travailleurs de l’exploitation, l’organisation du transport et des services, et des commerces qui exercent une activité durant les horaires de trafic des rames de voyageurs. L’exposition chronique des travailleurs a été estimée à partir des données de concentration inhalée en particules (PM2,5 et PM10), en éléments métalliques, en carbone, en hydrocarbures aromatiques polycycliques particulaires et en hydrocarbures aromatiques monocycliques, issues d’une campagne transversale de métrologie individuelle de la RATP. Cette exposition estimée a ensuite été comparée à une valeur toxicologique de référence (VTR ajustée, VLEP, NOAECHEC) pour calculer un indicateur de risque. Résultats Les risques sanitaires en lien avec les éléments métalliques évalués individuellement semblent négligeables. Concernant l’exposition chronique aux particules, une inflammation des voies respiratoires et des effets consécutifs à cette inflammation sont probables, sur la base d’un effet démontré par une étude de toxicité aiguë chez l’animal. Par analogie avec les particules de l’air ambiant extérieur, des effets délétères sont attendus sur la santé cardiovasculaire et respiratoire en lien avec l’exposition chronique de ces travailleurs aux particules des EFS. L’ERS présente néanmoins des incertitudes notables compte tenu notamment du corpus d’études épidémiologiques assez peu informatif et de l’absence d’étude toxicologique d’exposition chronique. Conclusion Des effets sanitaires sont attendus en relation avec l’exposition chronique des travailleurs à la pollution de l’air des EFS. Des travaux sont recommandés pour combler les lacunes des connaissances sur la toxicité à long terme des particules de l’air de ces enceintes ferroviaires, mais également sur l’exposition de certaines catégories de travailleurs de la maintenance vraisemblablement plus exposés.
Complete list of metadata

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01331986
Contributor : Laurent Jonchère <>
Submitted on : Wednesday, June 15, 2016 - 9:48:45 AM
Last modification on : Thursday, June 10, 2021 - 11:33:46 AM

Identifiers

Citation

Matteo Redaelli, Nathalie Bonvallot, Bénédicte Clin-Godard, Christophe Debert, Guillaume Garçon, et al.. Pollution de l’air des enceintes ferroviaires souterraines et risques sanitaires chez les travailleurs. Archives des Maladies Professionnelles et de L'Environnement, Elsevier Masson, 2016, 34e Congrès National de Médecine et Santé au Travail, 77 (3), pp.548. ⟨10.1016/j.admp.2016.03.448⟩. ⟨hal-01331986⟩

Share

Metrics

Record views

1078