Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Socio-economic status and gender influences on early language acquisition: Input exposure and developmental dynamics over the preschool years [Plenary talk]

Résumé : Le statut socio-economic (SES) et le genre ont été identifiés de façon répétée comme une source de variation pour divers aspects du langage. Il y a beaucoup de variabilité entre les enfants au cours de l'acquisition du langage, les petites filles de statut socio-économique élevé développant certains traits plus tôt que d'autres enfants du même âge. Toutefois la question de savoir si le SES impacte également garçons et filles, aussi bien que la question de la magnitude et de la persistance de ces différences au cours du développement, restent ouvertes. De plus, les enfants sont exposés à des variations importantes du langage parlé dans leur entourage. Cette variation n'est pas non-structurée ou aléatoire, mais plutôt socialement structurée selon diverses dimensions telles que les caractéristiques socio-démographiques du locuteur ou le contexte situationnel du discours. Nous avons de plus en plus de preuves que les enfants acquièrent tôt des aspects de la variation structurée présente dans le discours des adultes. Toutefois, des questions concernant comment les enfants traitent cette variation pendant l'acquisition et quand et comment ils acquièrent des patrons sociolinguistiques variables ont été largement négligées. Pour éprouver les influences du genre et du SES à la fois sur les capacités verbales des enfants et sur les usages sociolinguistiques dans la petite enfance, nous avons compilé un ensemble d'études examinant comment des enfants de 2 à 6 ans acquièrent une alternance phonologique fréquente : les liaisons. Les liaisons constituent un défi pour l’enfant qui doit isoler les mots dans le flux du discours : en témoignent de nombreuses erreurs chez le jeune enfant. De plus, il existe des liaisons de deux types : les liaisons obligatoires qui sont imposées et ne varient pas avec les caractéristiques des locuteurs adultes, et les liaisons variables que les locuteurs adultes n’utilisent pas tous de la même manière, en fonction de leur identité. Les liaisons sont aussi un indicateur important des effets de fréquence. Pour toutes ces raisons, les liaisons sont susceptibles de mettre en valeur l’impact des différences quantitatives et qualitatives dans l’input, à la croisée des perspectives psycholinguistiques et sociolinguistiques.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01332304
Contributor : Umr6552 Ethos <>
Submitted on : Wednesday, June 15, 2016 - 3:53:39 PM
Last modification on : Thursday, January 9, 2020 - 4:08:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01332304, version 1

Citation

Stéphanie Barbu. Socio-economic status and gender influences on early language acquisition: Input exposure and developmental dynamics over the preschool years [Plenary talk]. 3rd Early Language Acquisition Conference [ELA2012], Laboratoire Dynamique Du Langage, l’ENS-LSH et l’Université de Lyon, Dec 2012, Lyon, France. ⟨hal-01332304⟩

Share

Metrics

Record views

64