Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

L’adoption d’un animal peut-il aider au développement de compétences sociales chez les enfants avec autisme ?

Abstract : Les personnes avec autisme ont des troubles des interactions sociales, notamment dans la capacité à éprouver de l'empathie, un aspect important du développement socio-émotionnel. De nombreuses programmes, aides ou thérapies visent à l’amélioration des compétences de communication ou tout au moins, à réduire les difficultés sociales. Par exemple, les interventions assistées par l’animal sont largement utilisées mais leurs réels bénéfices n'ont presque jamais été évalués scientifiquement. Il est en de même pour la présence d’un animal à domicile. Dans la présente étude, nous avons évalué le lien entre la présence ou l'arrivée d’un animal dans des familles avec un enfant avec autisme et de potentiels changements dans leurs compétences sociales. A partir d’un groupe initial de 260 personnes atteintes d'autisme, quatre groupes ont été formés sur la base de la présence ou l'absence d'animaux de compagnie. Dans l’étude 1, nous nous sommes intéressés à deux groupes de 12 enfants : adoption d’un animal après l'âge de 5 ans versus pas d'animaux. Dans l’étude 2, nous nous sommes intéressés à deux groupes de 8 enfants : présence d’un animal depuis la naissance versus pas d'animaux. Les difficultés sociales ont été évaluées à deux périodes à l'aide des 36 items de l’algorithme de l’ADI-R (t0 : période de 4-5 ans et t1 : au moment de l’évaluation). Un questionnaire parental a permis d’obtenir des informations sur les échanges entre les enfants et leurs animaux de compagnie. Les parents n'étaient pas informés, au moment des passations, du but de notre étude qui a été conçue a posteriori. Les résultats montrent que 2 des 36 items étudiés se sont améliorés entre t0 et t1 dans le groupe d’enfants où un animal a été adopté après l’âge de 5 ans (étude 1): « offre de partage » et «offre de réconfort ». Fait intéressant, ces items reflètent deux composants de l’empathie. Aucun changement significatif n’a été mis en évidence dans les trois autres groupes. De plus, les échanges entre les enfants et leurs animaux sont plus rapportés - qualitativement et quantitativement - dans la situation d'adoption d’un animal après 5 ans que dans la situation où un animal était présent depuis la naissance. Ces résultats ouvrent de nouvelles pistes de recherche sur l'impact de l’adoption d’un animal dans les familles avec un enfant avec autisme. Des études supplémentaires sont aussi nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes impliqués dans le développement de la relation entre ces enfants et leurs animaux.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01344823
Contributor : Umr6552 Ethos <>
Submitted on : Tuesday, July 12, 2016 - 4:22:40 PM
Last modification on : Thursday, January 9, 2020 - 4:08:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01344823, version 1

Citation

Marine Grandgeorge, Sylvie Tordjman, Alain Lazartigues, Eric Lemonnier, Michel Deleau, et al.. L’adoption d’un animal peut-il aider au développement de compétences sociales chez les enfants avec autisme ?. Journées nationales des Centres Ressources Autisme - "Les Images de l'autisme", Sep 2012, Caen, France. ⟨hal-01344823⟩

Share

Metrics

Record views

194