Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Latéralité dans le comportement social, et préférences manuelles dans les actions sociales et les gestes chez 36 bonobos (Pan paniscus)

Abstract : Latéralité dans le comportement social : Les origines et les fonctions de la latéralisation cérébrale restent des questions irrésolues. La latéralisation améliorerait les capacités du cerveau au niveau de l’individu. Mais nous ignorons pourquoi la majorité des individus est latéralisée de la même façon. Selon une nouvelle théorie (Vallortigara, Rogers 2005) la latéralisation aurait évolué en deux étapes. Premièrement, la latéralisation serait apparue au niveau de l’individu pour augmenter les capacités cérébrales. Deuxièmement, des pressions sociales auraient agi pour aligner la direction des asymétries entre les individus du groupe. La latéralité au niveau du groupe aurait été sélectionnée pour faciliter les interactions sociales. Certaines données chez les vertébrés inférieurs soutiendraient cette hypothèse sociale. La socialité serait une pression sélective agissant sur la taille et les capacités du cerveau des primates. Il n’existe qu’une seule étude sur la latéralité sociale chez les primates non humains (agressions chez le babouin (Casperd, Dunbar 1996)). Nous étudions la latéralité dans les interactions sociales chez le bonobo. Nous enregistrons les préférences pour le côté d’approche et la position relative des individus durant les interactions. Ceci fournira des données sur la préférence pour un champ visuel dans le contexte social. Cette préférence sera utilisée comme indicateur de la latéralisation pour le traitement des indices sociaux/émotionnels. Nos questions sont : Existe-il une préférence pour approcher par un côté ? La réaction du sujet approché dépend-elle du côté d’approche ? Existe-il une préférence pour se placer relativement à l’autre durant l’interaction ? L’interaction dépend-elle du côté d’approche ou de la position relative des individus durant l’interaction ? Les préférences dépendent-elles de l’interaction (valence émotionnelle, excitation), du statut social, du sexe ou de l’âge des sujets ? L’analyse des données est en cours. Pour les 9 sujets déjà analysés, nous avons trouvé des préférences individuelles pour approcher et se placer relativement à l’autre durant l’interaction. Ces préférences semblent dépendre de l’identité de l’individu approché et de l’interaction. Latéralité manuelle : Chez l’homme 90% des individus sont droitiers. La latéralité manuelle chez les primates non humains est un sujet très controversé. Nous examinons les préférences manuelles chez le bonobo, qui a été rarement étudié en dépit de ses caractéristiques exceptionnelles comme précurseur potentiel. - actions manuelles non sociales: Nous avons enregistré l’utilisation spontanée des mains au cours des activités quotidiennes. Nous avons trouvé des préférences individuelles pour plusieurs comportements : ramasser, manger, arracher l’herbe, croiser les bras, se suspendre par un bras, porter un objet. - test du tube (Hopkins 1995). Le sujet tient un tube dans une main pendant qu’il trempe un doigt de l’autre main dans le tube pour y puiser de la nourriture. En tant que tâche complexe (coordination bimanuelle, action précise), ce test est très efficace pour révéler la latéralité. Une préférence pour la main droite au niveau du groupe a été observée chez les chimpanzés. Les bonobos n’avaient encore jamais été testés pour cette tâche. Nous avons trouvé des préférences individuelles fortes, mais pas de biais au niveau du groupe. - actions manuelles sociales et gestes: Nous avons enregistré l’utilisation spontanée des mains dans le contexte social, en rapport avec l’hypothèse sociale et la théorie de l’origine gestuelle du langage. L’analyse est en cours. Pour les 10 bonobos déjà analysés, nous avons trouvé de fortes préférences individuelles pour plusieurs comportements : étreindre, jouer, traîner, attraper, frapper, toucher, tenir la main, bercer, récupérer et porter le jeune, inviter et faire des démonstrations de force.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01357277
Contributor : Umr6552 Ethos <>
Submitted on : Monday, August 29, 2016 - 3:32:30 PM
Last modification on : Thursday, January 9, 2020 - 4:08:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01357277, version 1

Citation

Amandine Chapelain, Catherine Blois-Heulin, Eef Hogervorst. Latéralité dans le comportement social, et préférences manuelles dans les actions sociales et les gestes chez 36 bonobos (Pan paniscus) . 20ème Colloque de la Société Francophone de Primatologie, Muséum National d’Histoire Naturelle, Oct 2007, Paris, France. ⟨hal-01357277⟩

Share

Metrics

Record views

100