Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Conditions de vie et bien-être : facteurs de modulation de l’attention du cheval

Abstract : L’attention peut être définie comme la capacité à se focaliser sur un stimulus tout en filtrant les stimulations non pertinentes de l’environnement. Chez l’homme comme chez l’animal, l’attention se traduit par des variations comportementales et posturales (e.g. orientation des organes sensoriels vers le stimulus). Chez le cheval, l’attention constitue un élément crucial dans l’éducation, l’entrainement et bien sûr au travail. Or, une altération de l’état de bien-être du cheval (e.g. comportements stéréotypiques) entraine une diminution des performances cognitive du cheval telles que les performances d’apprentissage médiées par des processus attentionnels. Dans cette étude, nous nous sommes intéressés à l’impact d’un état de bien-être altéré se traduisant par un état inactif chez des chevaux domestiques, appelée ci-après « figé ». Cet état est caractérisé par une posture atypique (i.e. poids vers l’avant main, horizontalité globale) ainsi qu’une fixité du regard, de la tête, de l’encolure et des oreilles suggérant un retrait de ces individus par rapport à leur environnement. En condition de tests, ces chevaux « figés » ont révélé de surcroit une faible réactivité envers des stimuli tactiles et visuels. Il a été proposé que ce syndrome correspond à un état « dépressif » qui chez l’homme se traduit aussi par des déficits attentionnels et un désintérêt par rapport aux stimuli de l’environnement. Afin de tester l’attention des chevaux figés et non figés envers des stimuli de l’environnement, nous avons soumis 12 chevaux figés et 15 chevaux non figés vivant dans la même écurie (centre équestre) à un test d’attention vers des stimuli auditifs. Ces 27 chevaux (5 juments, 22 hongres, de race Selle Français, âgés de 4 à 20 ans) ont été exposés une fois par jour pendant 4 jours consécutifs à un stimulus auditif nouveau, diffusé pendant 3 secondes dans le milieu habituel des chevaux (i.e. au box). Nous avons enregistré des mesures classiques de l’attention (e.g. temps passé avec le regard, les oreilles, la tête et l’encolure orientés vers le haut-parleur). Différents pattern de réponses attentionnelles sont apparus: le premier jour de diffusion les chevaux figés avaient des durées d’attention moindres vers les stimuli auditifs que les autres jours (Test de Wilcoxon, p <0,05), tandis que les chevaux non figés sont restés attentifs aux stimuli pendant les 4 jours de diffusion (Test de Friedman p> 0,05). De plus, le temps passé attentif envers le stimulus auditif était plus faible pour les chevaux figés que pour les chevaux non figés dès le 1er jour (Test de Mann-Whitney, p <0,05). Les chevaux figés semblent donc être « coupés » des stimuli environnementaux. L’ensemble des résultats suggèrent un «syndrome» chez le cheval qui rappel un état dépressif chez l'homme, ouvrant des pistes de réflexion quant à l’expression d’un état de bien-être altéré chez le cheval. Si l’attention est un critère d’intérêt dans le choix d’un animal pour favoriser ses performances au travail, l’environnement (hébergement et travail) qui lui est offert doit être optimisé pour favoriser son bien-être et ainsi son attention.
Keywords : Welfare Horses
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01359861
Contributor : Umr6552 Ethos <>
Submitted on : Monday, September 5, 2016 - 9:54:46 AM
Last modification on : Thursday, January 9, 2020 - 4:08:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01359861, version 1

Citation

Céline Rochais, Séverine Henry, Martine Hausberger. Conditions de vie et bien-être : facteurs de modulation de l’attention du cheval. Colloque d’Ethologie du Cheval « Maladie, douleur, états émotionnels : Indices corporels et comportementaux », Apr 2015, Namur, Belgique. ⟨hal-01359861⟩

Share

Metrics

Record views

101