Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Comportement De Vol Et Facteurs Climatiques Chez Des Acridiens Migrateurs

Abstract : Des générations successives de criquets pélerins Schistocerca gregaria sont élevées en groupes soumis à des photopériodes fluctuantes et à des températures mimant ou non celles qu'ils pourraient subir lors de leurs migrations. L'activité de vol des criquets est testée en les suspendant à des manèges individuels qu'ils font mouvoir eux-mêmes, à 30°, sans stimulation et à l'obscurité. Contrairement à Locusta migratoria migratorioides qui a une meilleure activité de vol s'il est soumis à de faibles variations photopériodiques journalières et à un synchronisme entre l'évolution de la photopériode et celle de la température, Schistocerca gregaria comporte davantage de bons voiliers et tend à voler davantage lorsqu'il est soumis à des variations photopériodiques journalières importantes. D'autre part, il vole toujours d'autant mieux qu'il est élevé à haute température. Les différences de photopériode que ces espèces peuvent rencontrer dans les aires où elles se déplacent, très différentes en dimensions et en latitude, le synchronisme relatif ou l'asynchronisme de l'évolution de ce facteur avec celle de la température peuvent contribuer à expliquer les différences de réactions comportementales., Des générations successives de criquets pélerins Schistocerca gregaria sont élevées en groupes soumis à des photopériodes fluctuantes et à des températures mimant ou non celles qu'ils pourraient subir lors de leurs migrations. L'activité de vol des criquets est testée en les suspendant à des manèges individuels qu'ils font mouvoir eux-mêmes, à 30°, sans stimulation et à l'obscurité. Contrairement à Locusta migratoria migratorioides qui a une meilleure activité de vol s'il est soumis à de faibles variations photopériodiques journalières et à un synchronisme entre l'évolution de la photopériode et celle de la température, Schistocerca gregaria comporte davantage de bons voiliers et tend à voler davantage lorsqu'il est soumis à des variations photopériodiques journalières importantes. D'autre part, il vole toujours d'autant mieux qu'il est élevé à haute température. Les différences de photopériode que ces espèces peuvent rencontrer dans les aires où elles se déplacent, très différentes en dimensions et en latitude, le synchronisme relatif ou l'asynchronisme de l'évolution de ce facteur avec celle de la température peuvent contribuer à expliquer les différences de réactions comportementales.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01368388
Contributor : Umr6552 Ethos <>
Submitted on : Monday, September 19, 2016 - 2:44:58 PM
Last modification on : Thursday, January 9, 2020 - 4:08:05 PM

Links full text

Identifiers

Citation

Raoul Michel, F.O. Albrecht. Comportement De Vol Et Facteurs Climatiques Chez Des Acridiens Migrateurs. Behaviour, Brill Academic Publishers, 1978, 67 (3), pp.208-215. ⟨10.1163/156853978X00332⟩. ⟨hal-01368388⟩

Share

Metrics

Record views

164