Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Influences socio-écologiques sur les stratégies de communication vocale de deux espèces de cercopithèques

Abstract : La production vocale des primates non humains est soumise à de fortes contraintes génétiques et neuro-anatomiques et les répertoires vocaux sont alors de bons indicateurs de la proximité phylogénétique entre espèces. Toutefois, des espèces proches peuvent présenter des besoins communicatifs différents du fait de particularités socio-écologiques, et cela peut impacter leur comportement vocal. Cette étude porte sur deux espèces proches de cercopithèques forestiers, la mone de Campbell et le singe Diane. Les femelles de ces deux espèces possèdent des répertoires composés de structures acoustiques homologues et partagent le même habitat, en vivant au sein de communautés polyspécifiques. Néanmoins ces espèces présentent des degrés différents d'exposition aux dangers, qui semblent associés à des profils comportementaux bien distincts. En effet, les mones de Campbell, plus petits, formant de plus petits groupes, occupant des strates plus basses et ayant une position de subordonnés au sein des communautés, adoptent un profil de déplacement et de défense bien plus cryptique que les singes Diane. Nous avons réalisé une revue comparative de la communication de ces espèces pour déterminer dans quelle mesure leurs stratégies vocales reflètent ces profils opposés. L'utilisation que les deux espèces font des structures acoustiques qu'elles sont capables d'émettre est en cohérence avec ces profils. Tout d’abord, chaque espèce possède des vocalisations d’alarmes dérivées de structures acoustiques différentes, les structures les plus discrètes sont déclinées en alarmes chez les mones alors que les singes Diane utilisent des variations des structures les plus bruyantes avec un large spectre de fréquences. De plus, lorsque l'on s'intéresse aux cris sociaux, reposant sur des structures partagées, les espèces diffèrent en termes de taux d'émission global, de taux d'émission des structures au fort potentiel à encoder l'identité et de nombre de combinaisons structurales, tous bien plus importants chez les singes Diane. Notre étude confirme que des espèces proches et évoluant sous des contraintes articulatoires et d'habitat similaires peuvent développer des stratégies de communication différentes via l’utilisation flexible de cris et de combinaisons vocales. Plus généralement, elle suggère que les études comparatives gagneraient à aller au-delà de la seule description des répertoires des animaux et à prendre en compte ces aspects souvent négligés de la communication.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01382421
Contributor : Umr6552 Ethos <>
Submitted on : Monday, October 17, 2016 - 9:39:00 AM
Last modification on : Thursday, January 9, 2020 - 4:08:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01382421, version 1

Citation

Camille Coye, Klaus Zuberbühler, Alban Lemasson. Influences socio-écologiques sur les stratégies de communication vocale de deux espèces de cercopithèques. 29e Colloque de la Société Francophone de Primatologie, Université de Rennes 1, Oct 2016, Paimpont, France. ⟨hal-01382421⟩

Share

Metrics

Record views

91