Les nouveaux profils moléculaires dans le cancer de l’ovaire peuvent-ils modifier les stratégies thérapeutiques ?

Résumé : Le cancer épithélial de l’ovaire (CEO) touche 4500 femmes par an en France, avec une survie de 30 % à 5 ans. Son traitement repose sur une chirurgie lourde et de la chimiothérapie. Environ 15 % des CEO sont d’origine génétique principalement par mutation des gènes BRCA1 et BRCA2. Quatre sous-types histologiques sont décris (séreux, endométrioïde, à cellules claires et mucineux), correspondant à des voies de carcinogenèses et des mutations moléculaires distinctes. Les CEO séreux de haut grade présentent une mutation des gènes BRCA dans environ 20 % des cas. Cette mutation entraîne un déficit de la réparation par recombinaison homologue de l’ADN en cas de cassure double brins, autorisant une meilleure sensibilité aux sels de platine et l’utilisation des inhibiteurs des PARP, protéine impliquée dans la réparation des cassures simple brin de l’ADN. Les inhibiteurs de PARP ont montré leur efficacité chez les patientes mutées BRCA mais cette efficacité reste à démontrer chez les patientes, sans mutation congénitale, atteintes d’un CEO répondant au profil BRCAness. Le profil BRCAness est défini par une tumeur ayant un défaut de la réparation de l’ADN homologue (liée ou non à une mutation de BRCA). Sa définition moléculaire reste non consensuelle mais est nécessaire pour l’utilisation des inhibiteurs de PARP. Des analyses d’expression génique ont permis de définir quatre sous-groupes de CEO séreux de haut grade : mésenchymateux, prolifératif, différencié et immunoréactif. Ces quatre sous-types, non mutuellement exclusifs, bien que corrélés au pronostic, ne sont pas encore utilisés en routine clinique.
Type de document :
Article dans une revue
Journal of Gynecology Obstetrics and Human Reproduction, Elsevier, 2017, 46 (2), pp.107-112. 〈10.1016/j.jogoh.2016.09.002〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [26 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01586172
Contributeur : Laurent Jonchère <>
Soumis le : jeudi 21 septembre 2017 - 14:46:00
Dernière modification le : lundi 16 octobre 2017 - 16:55:07

Fichier

Nouveaux profils moléculaires...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Vincent Lavoué, Antoine Rousselin, Sophie Delplanque, Marion Pinsard, Sébastien Henno, et al.. Les nouveaux profils moléculaires dans le cancer de l’ovaire peuvent-ils modifier les stratégies thérapeutiques ?. Journal of Gynecology Obstetrics and Human Reproduction, Elsevier, 2017, 46 (2), pp.107-112. 〈10.1016/j.jogoh.2016.09.002〉. 〈hal-01586172〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70

Téléchargements de fichiers

15