« Mémoires Monumentales ». Restaurations à Florence pour le sixième centenaire de la mort de dante en 1921

Résumé : Le 600 e anniversaire de la mort de Dante en 1921 fut célébré, sur l'ensemble du terri-toire italien, par une multitude d'initiatives auxquelles participa, de près ou de loin, la majeure partie de la classe intellectuelle et politique du pays grâce à une contribution financière considérable de la part d'un état ruiné par la Première Guerre mondiale. Les villes de Florence, Ravenne et Rome accueillirent les principales festivités du centenaire 1. Parmi une foule de propositions, il fut décidé par le ministère de l'Instruction publique, et approuvé par le parlement, que la meilleure façon de commémorer le poète serait de restaurer un ensemble de monuments anciens. Quoique rarement abordés par l'historio-graphie 2 , ces travaux monumentaux eurent un impact considérable sur l'aspect des centres ville de Florence et de Ravenne. À Florence en particulier, les commémorations de 1921 furent l'occasion d'une mise en valeur du patrimoine architectural de la fin du Moyen Âge et de la première Renaissance 3 , en radicale opposition avec les destructions entraînées par les premiers plans d'aménagement de la ville dans la seconde moitié du XIX e siècle. En un sens, ces opérations résultaient d'une prise de conscience patrimoniale cherchant à renouer avec une identité historique mise en péril par les efforts de « modernisation ». Face à l'hygiénisme des premiers plans, les travaux de 1921 appartiennent à un courant de réinvention de la ville des Communes que l'on a pu qualifier de « dantisme » architectural 4. Ce mouvement avait déjà été anticipé dans la seconde moitié du XIX e siècle par la création de la Casa di Dante. Une étude récente de D. Medina Lasansky a démontré que l'usage politique de ce passé architectural se poursuivit sans interruption après la prise de pouvoir fasciste 5. Le « dantisme » va de pair avec l'évocation du passé glorieux dans une conception scénographique de la ville historique centrée sur le monument (qui par définition interpelle la mémoire 6), à la fois signe et expression de l'identité locale et nationale. Produit d'un certain romantisme tardif, cette célébration se voulait, au sortir de la guerre, au-delà de Dante, celle de l'unité italienne et du chemin parcouru depuis l'unification. Florence au début du XX e siècle, une ville éventrée 7 En 1864, il fut décidé que Florence deviendrait, à la suite de Turin, la capitale du Royaume italien 8. Avant même le transfert effectif des organes du pouvoir, l'administration commu-nale décida de mettre en place un vaste plan d'aménagement pour préparer la ville à son nouveau statut. Un premier schéma d'agrandissement fut élaboré en deux mois par Giuseppe Poggi entre 1865 et 1866 9. À partir de la destruction des remparts et au travers d'un système de places et de boulevards rectilignes proche de celui d'Haussmann, Poggi projeta une ville nouvelle se développant en tache d'huile autour de la ville ancienne. Le plan Poggi eut le défaut majeur d'instaurer une fracture profonde entre la ville historique et la ville moderne ; toutefois il n'entraîna que peu de dommage pour le patrimoine florentin, le plan se contentant d'encercler la ville ancienne, sans la pénétrer. Un second plan d'aménagement, présenté par le directeur de l'Ufficio Tecnico de la ville Luigi Del Sarto comme une oeuvre d'hygiénisme, tant technique que morale, devait quant à lui se révéler bien plus drama-tique pour le patrimoine bâti 10. Del Sarto entendait moderniser Florence en perçant dans le tissu urbain hérité de la ville médiévale, une trame de voirie orthogonale (les fameux sventramenti). Le coeur de ce plan se concentrait sur la zone entourant le Mercato Vecchio et le Ghetto, noyau le plus dense et le plus populaire du centre de Florence 11. Suite aux
Complete list of metadatas

Cited literature [38 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01858399
Contributor : Thomas Renard <>
Submitted on : Friday, September 21, 2018 - 9:48:35 AM
Last modification on : Friday, September 27, 2019 - 3:02:04 PM
Long-term archiving on : Saturday, December 22, 2018 - 12:21:43 PM

File

Renard_memoires.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01858399, version 1

Citation

Thomas Renard. « Mémoires Monumentales ». Restaurations à Florence pour le sixième centenaire de la mort de dante en 1921. Bulletin (Association des historiens de l'art italien), Paris: AHAI, 2011. ⟨hal-01858399⟩

Share

Metrics

Record views

136

Files downloads

26