Normalisation ventilatoire après réduction de volume pulmonaire naturelle consécutive à une infection pulmonaire

Résumé : Introduction La réduction de volume pulmonaire peut être proposée à des patients emphysémateux sévères sélectionnés, avec des risques non négligeables et des bénéfices fonctionnels parfois minimes. Exceptionnellement, cette réduction survient naturellement. Observation Nous rapportons ici le cas d’un emphysème sévère chez un patient de 60 ans qui présentait en octobre 2013 une pneumonie aiguë communautaire lobaire supérieure droite sur lésions emphysémateuses, non documentée et traitée par amoxicilline/acide clavulanique. Sur le plan radiologique, l’évolution était marquée par un phénomène progressif de rétraction cicatricielle. Cet événement était suivi d’une amélioration fonctionnelle majeure, avec une normalisation des paramètres ventilatoires du patient neuf mois plus tard, et un gain de 45 % du volume expiré maximal en une seconde (VEMS). Dans la littérature, le gain moyen de VEMS obtenu par les techniques de réduction de volume chirurgicale ou endoscopique n’excède pas 28 %. Conclusion Rarement, les lésions d’emphysème peuvent évoluer favorablement. L’étude de ces mécanismes naturels peut être intéressante pour le développement de nouvelles thérapeutiques.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-02179391
Contributor : Laurent Jonchère <>
Submitted on : Wednesday, July 10, 2019 - 4:59:00 PM
Last modification on : Thursday, August 8, 2019 - 4:48:04 PM

Identifiers

Citation

Y Bazin, M Kerjouan, M Lederlin, G Brinchault, L Le Guillou, et al.. Normalisation ventilatoire après réduction de volume pulmonaire naturelle consécutive à une infection pulmonaire. Revue des Maladies Respiratoires, Elsevier Masson, 2019, 36 (5), pp.638-642. ⟨10.1016/j.rmr.2019.03.009⟩. ⟨hal-02179391⟩

Share

Metrics

Record views

16