La prothèse de hanche infectée : le point de vue du médecin

Résumé : La chirurgie de prothèse totale de hanche est l’une des chirurgies orthopédiques les plus fréquentes, avec comme indication principale la coxarthrose. L’infection de PTH, qu’elle soit précoce ou tardive, survient dans 1 à 1,5 % des cas. Certains facteurs de risques (modifiables ou non) ont été mis en évidence, tels que l’obésité, le diabète, la corticothérapie, la dénutrition protidique, l’anémie, ou encore le tabagisme. La prise en compte préopératoire de ces facteurs de risques est donc indispensable pour limiter le risque infectieux, nécessitant parfois de retarder ou contre-indiquer la chirurgie. La prescription de certains des traitements immunomodulateurs de nos patients atteints de rhumatisme inflammatoire chronique doit être adaptée et la dose de corticoïdes oraux diminuée à moins de 10 mg/jour. Le traitement des infections de PTH repose sur deux axes principaux que sont la chirurgie et l’antibiothérapie. Nous détaillerons les principales molécules que le rhumatologue peut être amené à utiliser en fonction des microorganismes les plus fréquemment en cause, ainsi que l’adaptation éventuelle des traitements de fond de nos patients immunodéprimés.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [49 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-02281917
Contributor : Laurent Jonchère <>
Submitted on : Friday, October 11, 2019 - 2:04:48 PM
Last modification on : Tuesday, October 15, 2019 - 2:53:16 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2020-05-25

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

Citation

G. Coiffier, G. Bart. La prothèse de hanche infectée : le point de vue du médecin. Revue du Rhumatisme monographies, Elsevier, 2019, 86 (4), pp.341-346. ⟨10.1016/j.monrhu.2019.05.002⟩. ⟨hal-02281917⟩

Share

Metrics

Record views

31