Origine des bijoux néolithiques en callaïs de l'ouest de la France - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2019

Origine des bijoux néolithiques en callaïs de l'ouest de la France

Abstract

747 beads and pendants in callaïs of the 841 currently known from 27 Neolithic occupations in the northern half of France were analyzed by PIXE to determine their mineralogical nature and provenance. The great majority of these ornaments are concentrated around the Gulf of Morbihan, in the region of Carnac (56). The concentrations of aluminum and phosphorus constituting the two major elements of variscite were detected in the most of the cases. Only five beads, notably two from the tumulus Saint Michel and one from the Mané Lud also have high contents of copper, which correspond to turquoise. The use of the chemometric model developed on the basis of PIXE analyses of the main Western European deposits, according to a set of discriminating geochemical criteria, makes it possible, in 22 cases, to determine the origin of the variscite finery sets. The results confirm that no objects come from Pannecé, the only French deposit, nor from the Neolithic Can Tintorer mines in the region of Barcelona. All the beads and pendants only come from the two Iberian deposits facing the Atlantic coast: Encinasola (Huelva) in the Southwest and Palazuelo (Zamora) in the Northwest. The study of the chronology of supplies shows that the oldest beads and pendants come from Encinasola and that from 4000-4300 years BC shows an about face and that the elements of variscite ornament come from Palazuelo. During the Neolithic era, transfers over long distances, reaching nearly 2000 kilometers, occurred on the Atlantic coast, and the transfer networks that evolved along the 3 millennia concerned by this type of furniture.
747 perles et pendeloques en callaïs sur les 841 connues actuellement provenant de 27 occupations néolithiques de la moitié nord de la France ont été analysées par PIXE, afin de déterminer leur nature minéralogique et leur provenance. La grande majorité de ces éléments de parure est concentrée autour du golfe du Morbihan, dans la région de Carnac (56). Les concentrations en aluminium et phosphore constituant les deux éléments majeurs de la variscite ont été détectés dans la très grande majorité des cas. Seules cinq perles, notamment deux du Tumulus Saint-Michel et une du Mané Lud présentent également des teneurs élevées en cuivre, typiques de la turquoise. L'utilisation du modèle chimiométrique élaboré sur la base des analyses PIXE des principaux gisements ouest-européens selon un ensemble de critères géochimiques discriminants permet, pour 22 sites, de déterminer la provenance des ensembles de parure en variscite. Les résultats confirment qu'aucun objet ne provient de Pannecé, l'unique gisement français, ni des mines néolithiques de Can Tintorer dans la région de Barcelone. La totalité des perles et pendeloques provient uniquement des deux gisements ibériques orientés vers la façade atlantique : Encinasola (Huelva) au sud-ouest et Palazuelo (Zamora) au nord-ouest. L'étude de la chronologie des approvisionnements montre que les plus anciennes perles et pendeloques proviennent d'Encinasola et qu'à partir de 4000-4300 ans avant notre ère s'effectue un basculement et que les éléments de parure en variscite proviennent de Palazuelo. Durant le Néolithique, des transferts sur de longues distances, pouvant atteindre près de 2000 kilomètres, se sont produits sur la façade atlantique, réseaux de transfert qui ont évolué au cours des trois millénaires concernés par ce type de mobilier.
Fichier principal
Vignette du fichier
CALLAIS_p.129-200.pdf (7.56 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-02351654 , version 1 (06-11-2019)

Identifiers

Cite

Guirec Querré, Thomas Calligaro, Serge Cassen. Origine des bijoux néolithiques en callaïs de l'ouest de la France. Guirec Querré, Serge Cassen et Emmanuelle Vigier. La parure en callaïs du Néolithique européen, Archaeopress, pp.129-199, 2019, 978-1-78969-280-8. ⟨10.32028/9781789692808-10⟩. ⟨hal-02351654⟩
82 View
69 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More