Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Quel est le score échographique des glandes salivaires le plus efficace pour diagnostiquer un syndrome de Gougerot-Sjögren primitif ou secondaire ?

Résumé : Objectif Évaluer la performance de l’échographie des glandes salivaires pour le diagnostic du syndrome de Gougerot-Sjögren primitif (SGSp) ou secondaire (SGSs). Méthodes Étude transversale multicentrique sur 97 patients présentant un syndrome sec clinique. Le SGSp (n = 39) et le SGSs (n = 22) remplissaient les critères de classification du groupe de consensus américano-européen (AECG, American-European Consensus Group). Les témoins (n = 36) étaient des patients présentant un syndrome sec mais ne remplissant pas les critères de l’AECG. L’échostructure des quatre glandes salivaires principales a été évaluée selon quatre méthodes : le score de Salaffi (0–16), le score de Jousse-Joulin (0–4), le score de Hocevar (0–48) et le score de Milic (0–12). Résultats Les résultats médians des scores échographiques étaient plus élevés dans les groupes SGSp et SGSs que chez les témoins (p < 0,001). Selon les courbes ROC et le rapport de vraisemblance positif (RV + ), les quatre scores ont montré une bonne performance diagnostique pour le SGSp et le SGSs. L’aire sous la courbe (ASC) du SGSp et du SGSs était respectivement de 0,891 (IC 95 % 0,812–0,970) et de 0,824 (IC 95 % 0,695–0,954) pour le score de Hocevar, de 0,885 (IC 95 % 0,804–0,965) et de 0,808 (IC 95 % 0,673–0,943) pour le score de Milic, de 0,915 (IC 95 % 0,848–0,982) et de 0,844 (IC 95 % 0,724–0,965) pour le score de Salaffi et de 0,897 (IC 95 % 0,821–0,973) et de 0,851 (IC 95 % 0,735–0,968) pour le score de Jousse-Joulin. Cette étude a mis en évidence une reproductibilité interobservateur intéressante (kappa 0,714 ± 0,131) de l’évaluation échographique, avec un accord entre les lecteurs de 85,7 % pour la détermination du caractère pathologique des glandes salivaires. Conclusion L’échographie des glandes salivaires est une procédure d’imagerie simple, non invasive et performante pour le diagnostic du SGSp et du SGSs selon les scores de Salaffi, de Milic et de Jousse-Joulin.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [32 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-02473094
Contributor : Laurent Jonchère <>
Submitted on : Tuesday, February 11, 2020 - 3:42:40 PM
Last modification on : Friday, October 16, 2020 - 3:31:52 AM

File

Martel et al-2019-Quel est le ...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

A. Martel, G. Coiffier, A. Bleuzen, J. Goasguen, M. de Bandt, et al.. Quel est le score échographique des glandes salivaires le plus efficace pour diagnostiquer un syndrome de Gougerot-Sjögren primitif ou secondaire ?. Revue du Rhumatisme, Elsevier, 2020, 87 (1), pp.35-42. ⟨10.1016/j.rhum.2019.09.016⟩. ⟨hal-02473094⟩

Share

Metrics

Record views

64

Files downloads

62